Quelles différences entre PC et smartphone pour les contenus produit ?
Les tendances couleurs des pages produit

Apple watch, product content exemplaire

PApple offre une grande fluidité dans la découverte du contenu avec une ergonomie adaptée au smartphone : images mouvantes et accent sur le scroll rendent la navigation intuitive, textes limités, peu d’information présentée au premier abord, peu d’images contexte, fonds blancs/beiges. A mi-chemin entre la photo et la vidéo, des images statiques deviennent mouvantes (slow-motion) lors du scroll.

On voit donc le produit de façon fragmentée, ou dans différentes versions ; on nous le montre sous différents aspects – le cadran, le bracelet, l’écran dans l’obscurité, l’agencement des signaux d’information concernant le temps, le cœur, la température. Le scroll suggère des dimensions de l’expérience qui ne sont ni visibles ni auditives. Ce sont des expériences tactiles ou proprioceptives, c’est-à-dire une sensation de son propre corps en regardant l’objet.

On a la totalité de l’expérience et de la compréhension de l’objet qui sont nécessaires à son usage, y compris se regarder dans la glace en regardant l’effet que ça fait pour les autres de nous voir porter la montre à son poignet. Des capteurs font que c’est un objet d’information portable, mobile, qui accompagne le corps et l’esprit en permanence, mais c’est un objet stratégique de l’auto-quantification du soi, le quantified self.

CLe regard haptique permet à Apple d’offrir une expérience qui dépasse le visuel : Gros plans sur les textures, les matières et les finitions,  vues sous tous les angles : le consommateur a l’illusion de regarder « avec sa main ». Les images mouvantes permettent de suggérer des dimensions de l’expérience tactile (transpiration et contact sur la peau, étanchéité, poids de la montre, …)

 

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.