Le début de Big Quali en pdf : téléchargez les 45 premières pages ou recevez par la poste

TelecNous vous proposons les 45 premières pages du livre Big Quali, qui est sorti le 19 janvier 2022 : https://www.dunod.com/sites/default/files/atoms/files/Feuilletage_2247.pdf

Voici le formulaire pour recevoir le livre par la poste gratuitement (réservé aux annonceurs et aux commanditaires d'études) :

https://asptest.sphinxonline.net/surveyserver/s/test6/BigQuali2022/inscription.htm

Le livre est chez Dunod et dans toutes les bonnes librairies en ligne : Fnac, Decitre, Amazon, etc

Voici quelques bonnes feuilles chez e-marketing, une tribune sur la définition du Big Quali dans Stratégies, une tribune sur l'évaluation de la communication dans Offre Media, un podcast de 13.30 dans MR News, une interview en vidéo chez Visionary.

Dans le blog www.Bigquali.com, vous trouverez divers exemples d'études qualitatives à grande échelle et des réflexions méthodologiques sur les études.


Etude sur le product content réalisée à partir de plus de 500 exemples de fiches produit : extrait et compte-rendu

Le product content est la pierre angulaire de la conversion vers la vente. Pour en savoir plus, voir ce slidecast et le blog www.productcontent.fr.

Sur les sites de e-commerce, la fiche produit accompagne le prospect dans sa délibération d’achat. L’acte d’achat est le résultat d’un processus, qui consiste à peser les options, scruter l’objet, le comparer, regarder les avis, déterminer sa préférence et, finalement, prendre sa décision. Ce processus comporte différentes étapes, de la compréhension de l’utilité du produit à l’arbitrage, jusqu’à la projection dans l’usage.

Le choix des contenus est donc essentiel pour aider le consommateur à se décider. Ils devront inclure les informations incontournables, dont les photos de l’objet dans tous ses aspects, des mises en contexte d’usages, le prix, les avis clients pour nourrir la délibération, les modalités de paiement et de livraison, etc. L’approche informative doit ici être complète, détaillée, bien structurée, orientée usages ; et raconter le produit et la marque d’une manière visuelle en donnant une capacité à comparer. C’est le product content, un contenu conçu pour aider le consommateur à choisir et à utiliser un produit

En regroupant tout à la fois les fonctions jouées initialement par la publicité, le packaging, le catalogue, le bouche-à-oreille et le lieu de vente, la fiche produit peut y devenir page produit, un espace digital multimédia riche et innovant, ouvrant la voie au product content et permettant ainsi de convertir plus facilement le consommateur.

Lire la suite "Etude sur le product content réalisée à partir de plus de 500 exemples de fiches produit : extrait et compte-rendu" »


Enquête auprès de 300 personnes avec 10 questions ouvertes : l’exemple de la caméra cachée Macif

En mai 2021, la MACIF a demandé à l’institut d’études QualiQuanti d’évaluer un projet de caméra cachée « La Macif au banc d’essai ». Lancée le 15 juin https://youtu.be/7jlrxubyDqU (08 :48), cette vidéo a dépassé 4,5 millions de vues en deux mois avec 60% des spectateurs allant au bout des huit minutes.

Cet article présente :

  • la méthode de test quali-quanti appliquée au cas Macif
  • les résultats clés très positifs de cette étude, qui ont conduit la direction de l’engagement de la Macif à diffuser la vidéo.


La méthode : 300 interviews en entonnoir pour combiner exhaustivité et profondeur

Pour évaluer cette caméra cachée, deux impératifs s’imposaient :

  • Travailler sur un panel large pour voir converger des points de vue, comprendre ce qui plaisait et ce qui pouvait être amélioré ;
  • Aller assez en détail pour définir clairement la perception de la Macif qui en découlait, et l’appréhension de chaque moment de l’histoire.

Le dispositif s’est articulé en deux temps : l’un sur un large panel, l’autre sur un groupe plus restreint. A chaque étape ont été utilisées des questions ouvertes pour entrer dans le détail des perceptions :

  1. Une enquête semi-ouverte auprès de 300 sociétaires et prospects

Voici un aperçu du questionnaire proposé, qui invite au visionnage de la vidéo avant de réagir : https://asptest.sphinxonline.net/surveyserver/s/test6/testcamcach0521/questionnaire1.htm

Lire la suite "Enquête auprès de 300 personnes avec 10 questions ouvertes : l’exemple de la caméra cachée Macif" »


La motivation des interviewés (passage prévu initialement dans Big Quali et supprimé dans la version publiée)

Voici en synthèse les perceptions des consommateurs par canal d’interrogation :

  • pour des enquêtes quantitatives par téléphone, face-à-face ou Internet ;
  • pour des réunions de consommateurs.

Ces tableaux ont été élaborés à partir d’une enquête en ligne réalisée par QualiQuanti en 2007 auprès de 350 consommateurs du panel TestConso.fr. Nous avions montré lors de cette étude, en utilisant la méthode des couleurs DISC Arc En Ciel, que certains profils étaient plus enclins que d’autres à participer aux enquêtes par téléphone. Les profils à dominante verte, patients, en recherche d’harmonie, acceptent plus facilement de participer à une enquête pour aider l’intervieweur à faire son travail. Ils sont plus indulgents avec l’enquêteur, le questionnaire et le produit que les profils rouges, francs et directs, qui n’hésiteront pas à raccrocher au nez de l’enquêteur.

Lire la suite "La motivation des interviewés (passage prévu initialement dans Big Quali et supprimé dans la version publiée)" »


La vente à emporter : étude auprès de 200 restaurants

L’étude sur « Aidons les restaurants à développer la vente à emporter » est terminée. Nous avons recueilli 2000 photos, analysé plus de 200 lieux, testé de nombreux menus, interviewé des restaurateurs et recueilli les réactions d’une vingtaine de consommateurs via un forum quali online.

Il y a une belle carte à jouer pour la vente de proximité. La plupart de ces restaurateurs établissent une relation directe avec leurs clients sans passer par Deliveroo ou Uber Eats. On voit se dessiner une nouvelle gestion de l’espace et de nouvelles expériences (dégustation gastronomique accessible à domicile).

Extrait du cahier de tendances : http://www.lacuisinepro.fr/wp-content/uploads/2020/06/Extrait-Mieux-vendre-a-distance-Cahier-de-tendances-juin-2020.pdf

Récit en images sur la transformation de Paris et la réaction des consommateurs.

Interview de 30 minutes sur Frenchweb par Maxence.


L'histoire des sondages

LoicFiche de lecture d'un ouvrage de Loïc Blondiaux intitulé "La fabrique de l'opinion, une histoire sociale des sondages".

Ce livre tiré d'une thèse retrace le processus de légitimation des sondages d'opinion, et s'efforce de mettre en lumière les présupposés de cette pratique sociale trop rarement questionnée. C'est aussi une invitation à maintenir vivante la réflexion sur une pratique qui tend à se figer.


Big Quali en bêta-lecture : explications et remerciements

Capture d’écran 2021-10-12 à 17.30.42Le livre Big Quali a été relu, corrigé et enrichi. La version définitive sortira chez Dunod en janvier 2022 après photocomposition. D'ici la validation du BAT, vos remarques et suggestions sont les bienvenues.

Un bêta-lecteur intervient généralement lorsque l’œuvre est prête à être publiée. Son apport est de repérer des fautes mais surtout de donner son avis, de poser des questions, de faire des suggestions. https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire/5760-tout-savoir-sur-la-beta-lecture

Ce livre a déjà bénéficié d’échanges depuis juillet 2021. Il a donné lieu à une multitude de versions partagées grâce à une vingtaine de bêta-lecteurs proches du métier des études. Il a fait l’objet de plusieurs centaines de questions, remarques ou suggestions et a suscité des recherches et interviews complémentaires. J’ai pu ainsi passer d’un MVP ou MVB (Minimum Viable Product/Book) à la version finale.

Merci à tous ceux qui ont participé à la relecture du livre.

Lire la suite "Big Quali en bêta-lecture : explications et remerciements" »


ARCHIVE / «Quanti / Quali» = distinction artificielle, fallacieuse et stérile ! selon Jacques Jenny

Voici le testament scientifique de Jacques Jenny, que j'ai trouvé très inspirant.

https://testconso.typepad.com/files/jenny-quanti-quali.pdf

La thèse que je voudrais ici exposer et argumenter, c’est que non seulement les deux grands «genres méthodologiques» dénommés habituellement «Qualitatif» et «Quantitatif» sont nécessairement complémentaires – banalité largement partagée – mais surtout que leur distinction même est foncièrement artificielle, fallacieuse et par conséquent stérile et contre-productive.

Cette division classique du travail méthodologique procède d’une illusion d’optique, provoquée par une perception tronquée de ce que sont réellement, concrètement, d’une part les pratiques et méthodes dites «quantitatives» et d’autre part les pratiques et méthodes dites «qualitatives».
Déjà, la frontière entre les deux n’est pas toujours placée aux mêmes endroits, selon les points de vue et selon les auteurs.
Et que dire des espèces «hybrides» ? où classer par exemple les «statistiques textuelles» et autres lexicométries, qui font entrer le langage dans le camp des mathématiques ?

Ce qui mériterait éventuellement les qualificatifs distincts de Quantitatif et Qualitatif, ce ne sont pas des Méthodes mais ce qu’on pourrait appeler les «plate-formes techniques» de ces méthodes. Car il est exact qu’on se trouve confronté, dans un cas, à des répartitions numériques et, dans l’autre, à des énoncés langagiers – et que ces deux matériaux ont des structures et des contraintes spécifiques telles que leur analyse, leur interprétation, exige la discipline de spécialités pertinentes et performantes : disons pour simplifier, respectivement les mathématiques, les statistiques et les sciences du langage, la sociolinguistique.

Mais les méthodes, elles, ne peuvent pas se réduire à ces disciplines spécifiques :
- les traitements mathé-statistiques doivent impérativement prendre en compte, intégrer, les significations précises et circonstanciées des catégories de classement des objets dénombrés, ordonnés ou mesurés et, au-delà, les discours dans lesquels ces catégories prennent sens, sous peine de n’être que des «exercices de calcul»,
- et les analyses discursives de corpus textuels ne peuvent négliger ni les «opérateurs de quantification» que contient tout énoncé ni les formes de répartition spatio-temporelle de leurs éléments constitutifs, qui contribuent à leurs significations, sous peine de n’être que des «exercices de littérature».

 

Jacques JENNY - Sociologue retraité (ancien de l’Iresco-CNRS)

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ ___ __ __ __ ___ __ ___ ____ _____ ____ ____ ____ ____