« Intervention TF1 Campus sur les communautés de marques par Daniel Bô de QualiQuanti | Accueil | Les marques sont elles moins légitimes que les médias pour faire du journalisme ? Réponse de Pascal Somarriba »

10 mai 2011

Commentaires

A Nicol

Voici une approche intéressante que vous auriez dû aborder lors du Campus TF1, au lieu de "comment entrer en conversation avec les consommateurs" , sujet maintes fois ressassé...
D'autant que cette analyse de la construction sociale au travers des marques pouvait être déclinée en se plaçant :
- du point de vue du consommateur (comment choisit-il une marque au détriment d'une autre ? existe-t-il des tendances de choix de marques ? pourquoi préfèrera-t-on un apple à un blackberry et inversement ? existe-t-il des objets ou des marques agissant comme des mythes ? existe-t-il un syndrome de l'usurpation d'identité caractérisable ? avoir une Rolex de contre-façon fait-il de son acheteur un publicitaire célèbre ? etc.)
- mais aussi du point de vue des marques (comment Chanel peut choisir de re-devenir une marque jeune et sexy si elle constate que sa clientèle vieillit et décline ? comment Nokia a-t-elle su ou ne pas su se positionner à l'apparition des smartphones ? une marque de luxe peut-elle élargir sa gamme lancer des produits moins haut de gamme sans perdre son prestige et sa clientèle habituelle ? si oui, sous quelles précautions ?

A Nicol

On pourrait également pousser cette analyse via d'autres grilles de lecture :
- différences culturelles selon les pays (une marque internationale conçoit-elle des variantes différentes d'un même produit selon les spécificités culturelles de chaque pays ? mange-t-on les mêmes hamburgers partout (propos travolta dans Pulp Fiction sur les noms des hamburgers) ? conduit-on les mêmes voitures partout ? etc.)
existe-t-il des indicateurs ou des "bonnes méthodes" pour développer son marketing dans un pays où l'on souhaite exporter ?
- comment fixer le prix d'un produit ? quelles sont les stratégies qui opèrent sur ce paramètre pour positionner leur produit (stratégie discounters bien sûr, mais est-ce la seule stratégie à se forger une image et à implanter un "monde" dans la tête du client ? des études de cas (club-med, les produits cartier, la gamme étendue Swatch, etc.) seraient aussi intéressantes...
- qu'en est-il des marques de médicaments et des produits génériques ? est-ce que ce sont des marques au même sens que les autres ? existe-t-il ainsi des produits dont les marques naviguent dans des zones archi-spécifiques où la façon de communiquer avec le consommateur est également unique et singulière ?

Annonces Gratuites

Toutes les grandes marques ont a présent compris que pour s'imposer et continuer a développer leur base de clients ils doivent être sociaux et engager la conversation avec le public.
C'est la meilleure façon pour eu de communiquer et surtout d’être a l’écoute de ce que la clientèle recherche.
Être présent sur les plate formes sociales est une excellente façon de poster discrètement des annonces gratuites pour leur publicité.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

A propos de l'auteur, Daniel Bô

  • Ancien publicitaire et fondateur de l'institut QualiQuanti en 1990, j'explore le brand content depuis 2007 et je crée Brand Content Institute en 2016.

Rejoignez la communauté Brand Content sur :

LinkedIn   Twitter